Méditation yogique des chakras

La méditation yogique implique la manipulation des aspects physiques et psychologiques du corps humain par le biais de certaines techniques et méthodes bien définies. Son objectif ultime est d’atteindre l’état de Samadhi (terme sanskrit désignant la concentration totale de l’esprit dans les traductions occidentales, mais correspondant, dans l’esprit yogique, à un état d’union avec son « dieu » intérieur, ou un étant de tranquillité attentive) .

Atteindre l’état de Samadhi : la tranquillité attentive

Voir les autres publications sur la méditation

Afin d’atteindre le Samadhi, les Yogis effectuent une série de pratiques yogiques telles que les Asanas, les Bandhas, les Mudras, le Shat Karma, la concentration et la méditation. Il est assez facile pour un yogi d’atteindre l’état de Samadhi une fois qu’il est pleinement établi dans les pratiques de méditation.

La première étape de la méditation yogique commence par une concentration ordinaire de l’esprit sur un objet extérieur, comme le fait de fixer une bougie allumée (Trataka), ou de regarder attentivement un petit point, une balle, une statue, le bout du nez (Nasikagra Drishti), le centre des sourcils (Shambhavi Mudra), etc. Ceci afin de contrôler l’esprit vacillant.

Méditation yogique des chakras

Une autre forme de méditation yogique consiste à répéter certains mantras, mentalement ou vocalement. La répétition mentale de mantras fait partie de la méditation transcendantale.

La méditation yogique par les chakras

Une forme avancée de méditation yogique consiste à se concentrer sur les sept chakras situés dans différentes parties du corps.

Ces chakras sont associés aux principaux plexus nerveux et aux glandes endocrines du corps. L’ensemble du corps humain est contrôlé par ces chakras et ils ont une profonde influence sur la personnalité totale des individus. Pendant la méditation, la conscience doit être concentrée sur ces chakras.

Les détails des différents chakras et leur importance pour la pratique de la méditation sont donnés ci-dessous.

Mooladhara Chakra

Situé à la base de la colonne vertébrale, il se trouve entre l’origine de l’organe reproducteur et l’anus. Sa position est la plus basse de tous les chakras. Il est lié à l’élément terre dans la nature et correspond au plexus sacro-coccygien dans le corps physique.

Le Mooladhara est considéré comme le siège de l’énergie primitive connue sous le nom de Kundalini Shakti ou énergie sexuelle. Cette énergie peut être transformée en force motrice potentielle pour le développement des pouvoirs physiques, mentaux et psychiques de l’homme.

En méditant intensément sur ce chakra, le yogi est capable de stimuler la Kundalini Shakti, qui va commencer à s’élever. Lorsqu’elle atteint le chakra suivant, c’est-à-dire Swadhisthana, la puissance et l’énergie sexuelles du yogi sont très élevées. À ce stade, il doit contrôler sa passion sexuelle et méditer davantage sur les autres chakras. Ce processus doit se poursuivre jusqu’à ce que la Kundalini Shakti atteigne le dernier, Sahasrara, et qu’il atteigne l’état de Samadhi.

Swadhisthana Chakra

Il est situé au-dessus du Mooladhara Chakra dans la région de la colonne vertébrale, directement derrière l’organe génital. Le centre du système nerveux correspondant à ce chakra dans le corps physique est le plexus prostatique. Ce chakra est principalement associé aux organes d’excrétion et de reproduction.

La méditation sur ce chakra rectifiera tout trouble de ces fonctions. Il est lié à l’élément eau dans la nature et une personne méditant sur ce chakra n’aura pas peur de l’eau. De plus, ces personnes obtiendront de nombreux pouvoirs psychiques, de l’intuition et un parfait contrôle des sens.

Manipura Chakra

C’est le troisième du Mooladhara Chakra situé dans le Sushumna Nadi près de la région du nombril. Il contrôle les organes digestifs. La méditation sur ce chakra est censée augmenter la capacité digestive.

Ce chakra représente l’élément feu et est associé à la vitalité et à l’énergie. Il correspond au plexus solaire dans le corps.

Anahata Chakra

Il est situé près de la région du cœur. Il correspond au plexus cardiaque dans le corps physique. Lié à l’élément air dans la nature, il est associé au cœur et aux poumons et aux fonctions des systèmes circulatoire et respiratoire.

Les pratiquants de yoga devraient méditer sur ce chakra tout en effectuant des asanas afin d’obtenir un soulagement des maladies liées au cœur et aux poumons : bronchite, asthme, tuberculose, anémie, hypertension, etc.

Vishuddhi Chakra

Il est situé dans le Sushumna Nadi, à la base de la gorge, dans la région de la pomme d’Adam. Il correspond au plexus laryngé dans le corps physique. Ce chakra influence les cordes vocales et la région des muscles laryngés, la thyroïde et les glandes parathyroïdes.

En méditant intentionnellement sur ce chakra, on peut éliminer les troubles dans cette région du corps physique. II est lié à l’élément éther dans la nature.

Ajna Chakra

Il est également situé dans le Sushumna Nadi, dans l’espace entre les sourcils. Le centre correspondant dans le corps physique est le plexus caverneux. Ce chakra est un centre bien connu utilisé pour la concentration dans de nombreux systèmes de méditation. Pour la concentration, on choisit le centre des sourcils, mais le véritable siège de l’Ajna Chakra se trouve dans la zone du cerveau. Sa partie physique correspondante est la glande pinéale, une glande de la taille d’un petit pois située dans le cerveau. Sur le plan psychique, ce point délicat est le pont entre les corps physique, mental et psychique. En méditant sur ce chakra, on peut développer des facultés supramentales, telles que la clairvoyance, la clairaudience, la télépathie et d’autres capacités qui sont latentes dans chaque être humain.

Sahasrara

Il n’est pas considéré comme un chakra mais est censé contenir tous les autres chakras en son sein. C’est la demeure de la conscience la plus élevée. Les cinq chakras inférieurs sont liés à des éléments plus fins et progressent jusqu’au chakra Ajna, qui est le plus subtil :

  • Mooladhara – terre, l’élément le plus grossier de la nature
  • Swadhisthana – eau, moins grossier que la terre
  • Manipura – feu, plus subtil que l’eau
  • Anahata – air, plus subtil que le feu
  • Vishuddhi – éther, plus subtil que les autres
  • Ajna – le plus subtil des cinq éléments de la nature représente la conscience.

Les cinq éléments de la nature attribués aux cinq premiers chakras et la conscience représentant l’Ajna Chakra et le Sahasrara ne sont que symboliques et la véritable signification est que, par des pratiques de méditation constantes, le yogi est censé transcender sa personnalité, de la manifestation la plus grossière des désirs, passions et instincts du monde à celle, plus subtile, de l’intuition, de l’inspiration, de la créativité et de la félicité, ce qui constitue la voie de l’émancipation spirituelle.

Éveiller son énergie vitale et fondamentale

Il a été dit précédemment que Mooladhara Chakra est le siège de Kundalini Shakti. L’un des objectifs de la pratique de la méditation yogique est d’éveiller cette Kundalini Shakti par l’auto-purification et la concentration du mental sur les différents chakras mentionnés ci-dessus.

Lorsque le yogi réussit dans ses pratiques méditatives, la Kundalini Shakti, l’énergie primaire de l’homme, se déplace vers le haut à travers tous les autres chakras, étape par étape, en fonction de la durée et de l’intensité de la méditation, et atteint ensuite le plus haut, Sahasrara. À ce stade, le yogi atteint le Samadhi et connaît la joie, le bonheur et la félicité suprêmes.

Retour haut de page