Récupération : huile et auto-massage, super efficace !

En matière de récupération après l’effort, le massage musculaire est une technique largement répandue, qui a montré son efficacité depuis bien longtemps. Usitée dans les milieux sportifs à haut niveau, elle est applicable à toutes et à tous, et facile à mettre en oeuvre.

Bien que je ne sois pas un spécialiste des huiles essentielles, j’ai expérimenté avec grand bonheur un mélange très simple et bon marché, qui permet d’accélérer la récupération musculaire avec un petit automassage en bonne et due forme, avec des produits très naturels. En bonus, je vous explique deux techniques pour réaliser des massages soi-même, avec deux accessoires très bon marché.

Voir les autres publications sur le fitness et le bien-être

3 composants pour un mélange détonant

Mon mélange m’a été grandement inspiré par une amie, qui m’avait soulagé une épaule douloureuse avec l’un de ses « cocktails » d’huiles essentielles et un peu de magnétisme (fonctionne très bien si vous êtes réceptif !) ; la composition est la suivante :

  • 10 ml d’huile de massage à l’Arnica
  • une noisette de Baume du Tigre rouge
  • 5 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée

Dans un petit récipient, bien mélanger du bout du doigt, jusqu’à ce que le Baume du Tigre soit dilué. Conserver en filmant votre récipient (bien mélanger avant chaque usage)

Concocter soi-même ses propres huiles de massage est simple  et efficace !

L’huile essentielle de menthe poivrée est reconnue en application locale pour ses bienfaits suite à un choc notamment, et possède surtout des vertus anti-inflammatoires et antalgiques avérées, et vous apportera également un certain réconfort au niveau olfactif (je suis 100% fan de cette huile !)

Le Baume du Tigre rouge, qui contient outre du camphre et de l’huile essentielle de clous de girofle (qui vont « chauffer » et détendre), apporte l’huile essentielle de cannelier de Chine, utilisée pour les douleurs et contractures musculaires et articulaires.

Baume du Tigre rouge : idéal pour les massages de récupération

Enfin, l’huile de massage à l’Arnica, riche en huiles essentielles et extraits d’Arnica est reconnue comme étant le soin anti-inflammatoire, analgésique et anti-ecchymose par excellence.

Un cocktail efficace me concernant, que j’utilise depuis assez longtemps avec grand bonheur !

Veillez à ne pas utiliser les huiles de massage (surtout à base de Baume du Tigre !) sur les zones irritées, les muqueuses, les brûlures ou les égratignures, ainsi qu’autour des yeux et sur le visage !

Après usage, lavez vous soigneusement les mains et évitez de vous toucher le visage tant que cela n’est pas fait.

Comment utiliser l’huile de massage ?

L’utilisation de l’huile de massage est assez simple ; pour autant, son usage dépend avant tout de ce que l’on veut traiter.

  • Pour les courbatures : appliquer en massage profond, en appuyant bien et de manière longitudinale aux fibres musculaires, puis transversale, pendant au moins 5 minutes sur chaque partie endolorie (débuter les massages dès le début des courbatures) ; on pourra prendre également 3 granules d’Arnica Montana en homéopathie (5 CH), toutes les 3 heures si les courbatures sont vraiment intenses.
  • Pour les zones nouées (contractures) : appliquer en faisant « rouler » le noeud musculaire jusqu’à disparition (un peu douloureux ; à répéter dès qu’elles reviennent).
  • Pour les douleurs tendineuses : appliquer en massant profondément et transversalement au sens des fibres musculaires, et éviter tout effort sur cette zone pendant au moins deux jours

Bien entendu, si une personne tierce peut vous prodiguer les massages, cela n’en sera que plus efficace et plus agréable !

Se masser seul : 2 techniques simples à connaître

Quand on est seul, se prodiguer des massages musculaires est parfois difficile, dès lors qu’on commence à toucher aux épaules, aux bras et évidemment au dos. Des années de pratique des sports de combat et surtout des arts martiaux m’ont permis d’apprendre des techniques simples, efficaces et réellement faciles à mettre en œuvre.

L’automassage permet de réduire les tensions musculaires dès leur survenue, et d’apaiser à la fois votre corps et votre esprit. Une raideur musculaire peut ainsi être immédiatement réduite voire supprimée, vous procurant une sensation de détente et de bien-être.

Se masser avec une balle de tennis

S’il est possible d’acheter une balle de massage (généralement des balles à picots en plastique), utiliser une balle de tennis est un moyen encore plus économique pour se prodiguer des massages seul.

L’automassage avec une balle de tennis est une technique connue et efficace, qui apporte tout ce qu’un massage peut donner :

  • réduction des tensions (par exemple en raison d’une mauvaise posture),
  • réduction des courbatures après un entrainement trop intensif, ou sans étirements,
  • compensation du manque de souplesse induisant une perte de mobilité articulaire.

En pratique, l’automassage consiste à placer la balle sur l’endroit où vous ressentez une gêne (« nœud » musculaire, tension, douleur) et d’exercer des mouvements circulaires, longitudinaux (à la fois dans le sens des fibres et transversalement) en exerçant une pression du corps sur l’engin.

Automassage avec une balle de tennis

Selon votre niveau, et le degré de gêne (ou de douleur) ressenti, vous pouvez opérer de deux manières :

  • contre un mur (typiquement pour les douleurs dans les trapèzes ou le dos)
  • au sol, en appui total ou partiel sur la balle

Astuce bien-être : chaque matin, massez-vous quelques minutes la plante des pieds en appui sur une balle de tennis. Sensations de « prendre appui », de réveil de l’organisme et de bien-être garanties !!!

Se masser avec une canne de massage

Également appelé bâton de massage, la canne de massage est un accessoire que l’on trouve assez facilement en ligne, prenant la forme d’une canne courbée dotée d’appendices, destinés à réaliser soi-même des points de pression sur différents endroits du corps.

Exemple d'utilisation d'une canne de massage

Le principe s’appuie sur les « trigger points » (points de pression), largement utilisés par les masseurs pour délier les tensions musculaires et réduire les raideurs. Contrairement à la balle de tennis, il s’agira ici de réaliser une pression que l’on maintiendra 30 à 60 secondes, à l’aide de la pointe de la canne.

J’utilise cette technique principalement pour les douleurs dorsales, notamment dans le haut du dos. Plus intense que l’automassage avec une balle, le point de pression exercé à la canne de massage permet de cibler très précisément une tension dans le muscle.

On peut également utiliser le bâton de massage en faisant « rouler » ce dernier sur les muscles longs, ou en exerçant des pressions sur la tranche de la canne, afin de cibler les muscles dans leur largeur.

Huile de massage et automassage : la formule gagnante

Si vous n’avez pas la chance d’avoir une personne aux mains expertes pour vous prodiguer des massages pour soulager vos muscles meurtris, l’automassage, couplé à l’utilisation d’huile de massage agrémentée d’huiles essentielles est une technique simple et extrêmement efficace pour accélérer vos phases de récupération.

L’automassage est également utilisable dans la vie quotidienne, pour soulager les tensions musculaires pouvant survenir par exemple avec le stress. Utiliser une balle de tennis est un moyen très simple de réaliser quotidiennement son petit rituel de massage, et on peut l’emmener partout avec soi !

Retour haut de page